Le futur de l’astrologie

Le futur de l’astrologie science humaine

par Cécile Clavereau

astrologie science humaine :Voici les réponses d’une étudiante particulièrement inspirée par la question du cours N°5 du Cycle de Formation à la Pratique professionnelle :
« Si vous aviez à donner des cours avec toutes les facilités qu’offre l’enseignement d’état, que proposeriez-vous comme innovation ? Quels seraient les moyens que vous souhaiteriez obtenir ? »

Dans la mesure où l’Astrologie serait à nouveau enseignée à l’Université, les professeurs auraient les moyens de créer un groupe de recherches pour tenter de percer les mystères de cette science et approfondir les cycles qui l’animent (par ex, nous ne savons pas tout des Révolutions Solaires… et de leurs Ascendants… sourire), pour en tirer à nouveau des lois, des principes et vérifier leur légitimité par l’expérimentation et dans le temps. On pourrait ensuite éditer ces recherches dans des publications et transmettre leurs résultats dans des conférences ou dans des émissions spécialisées dans lesquelles on pourrait débattre, argumenter, faire connaître au grand public tout comme on le fait dans les diffusions culturelles (musicales, littéraires ou autres).
Explorer de nouvelles voies et partager ses connaissances et ses travaux voilà le rôle passionnant de l’enseignant-chercheur qui participe à l’évolution du monde – s’il est sincère et respectueux de sa discipline. Ainsi les professeurs «es Astrologie» redonneraient officiellement ses lettres de noblesse à cette science formidable aux même titre que ses sœurs, les autres sciences humaines qui sont nées bien longtemps après !

En tant que professeur/chercheur, mon désir le plus cher serait de mettre l’Astrologie au service de l’évolution de l’être humain et de son harmonie avec la nature et son environnement. Je n’aurai plus à attendre que untel après avoir traverser les vicissitudes de l’existence en vienne enfin à se tourner vers l’Astrologie pour y trouver les raisons de ses échecs et des réponses à ses «qui suis-je ?» ou «où vais-je ?» – car aujourd’hui cela reste sans doute la raison la plus fréquente de faire appel à l’Astrologie – mais je pourrai participer à sa «démocratisation», en la présentant comme une science bien vivante et accessible à tous et pas sois-disant hermétique.

Et pour qu’elle le devienne, je proposerai d’inclure dans la formation des professeurs d’école une matière concernant l’enseignement astrologique au même titre que toutes autres (maths, français, histoire …) qui non seulement procurerait un outil formidable pour l’exercice de leur profession s’ils poussaient leur intérêt plus loin mais aussi leur permettraient d’intervenir auprès du plus jeune des publics en les initiant à l’Astrologie. Et je suis persuadée que les enfants aussi petits soient-ils témoigneraient un grand intérêt pour cet apprentissage. Et, l’enseignant avec un peu de savoir en la matière serait à même de répondre aux besoins et attentes individuelles de ses élèves. Car on n’éduque pas un petit Lion comme on élève un petit Capricorne…

Pour changer les mentalités et donc le paradigme actuel du monde, il faut intervenir auprès des plus jeunes et jusqu’à la fin de leurs études. Au lieu de les bourrer de savoir dont ils ne voient pas toujours l’utilité et avec lequel ils n’arrivent pas à naître (ce qui devrait donner lieu à la connaissance, naître avec…) on pourrait les initier de façon ludique à l’Astrologie qui leur permettraient de mieux se connaître, tout en développant leur conscience de leur environnement et de leur interdépendance avec la communauté humaine, au fur et à mesure de leur apprentissage. De plus comme ils en seraient personnellement le centre, on obtiendrait sûrement de bons résultats et une motivation contagieuse pour les autres matières. On pourrait leur dessiner déjà les traits saillants de leur personnalité et leur potentiel, ce qui éviterait sans aucun doute que certains se retrouvent en échec. On les aiderait aussi à développer leur pensée, leur créativité et leur libre-arbitre. Enfin on s’intéresserait à eux quoi ! Très bien.

Les professeurs de collège aussi pourraient avoir des connaissances astrologiques afin de mieux gérer leur pratique auprès des jeunes ainsi que les conseillers d’orientation qui aideraient les enfants (qu’on voit de plus en plus comme de jeunes adultes qui doivent choisir un métier dès la fin de la troisième !) à trouver leur voie. Ces enfants se sentiraient d’ailleurs bien mieux accompagnés dans leurs démarches et leurs expériences…
Et les moyens sont simples : création d’émissions de radio, de télévision, de journaux, de BD, d’activités de loisirs axés sur l’astrologie (jeux de piste, jeux de rôle, chasses aux trésors, ateliers de découvertes…). Utiliser internet et toutes formes de médias pour initier. Organiser des sorties nocturnes pour observer les étoiles, les constellations, les éclipses ou des visites de planétariums, où on raconterait l’histoire de l’Astrologie et son utilité. . L’Astrologie créerait des emplois…. Oui !

 

Le futur de l’astrologie science humaine

L’Astrologie pourrait aussi pénétrer d’autres domaines tels que le monde du travail où le directeur des ressources humaines pourrait utiliser la science d’Uranie pour gérer justement ses ressources, rendre efficace et valoriser chaque salarié parce qu’embauché pour ses compétences et qualités, et augmenter les chances de réussite ainsi que la pérennité des entreprises.

Dans les affaires judiciaires, pénales, on pourrait faire appel à un astrologue au même titre qu’un psychologue ou qu’un psychiatre pour qu’il puisse apporter un éclairage ce qui permettrait d’inclure dans les décisions de justice peut-être une dimension plus curative ou plus adaptée dans la sanction… On pourrait sûrement développer l’esprit de tolérance ce qui n’empêcherait pas la fermeté. Et que dire du bénéfice potentiel que notre science pourrait apporter à la médecine ?

En fin de compte, la réintégration de l’Astrologie comme étant une discipline reconnue par l’état pour sa pertinence et son efficacité pour le bon fonctionnement de la vie en collectivité dans laquelle chaque être humain aurait sa place, se doublerait en conséquence de l’intronisation de l’humain responsable et conscient au sein de la société comme condition primordiale et incontournable de son bon fonctionnement.

Et le fait de redonner ses lettres de noblesse à l’Astrologie, mettrait fin au mauvais usage qu’en font certains car ils perdraient de leur crédibilité…

Enfin si l’éducation prenait en compte l’enseignement astrologique, que ce soit à la maison ou à l’école, tout un chacun pourrait devenir son propre astrologue et donc retrouver par le biais de cette discipline son pouvoir créateur, puisque pleinement conscient de qui il est profondément et de ce qu’il est venu accomplir sur notre belle planète…

Avec tout mon idéalisme…

Namasté

Cécile
cezastres@gmail.com

astrologie science humaine

astrologie science humaine

Besoin d'un site internet ? Comme nous, faites confiance à Web MG Records.com
MENTIONS LÉGALES ** ** CONDITIONS DE VENTE
Créations Web MG Records