La faille de Jean-Christophe LAFAILLE

Le thème de Jean-Christophe LAFAILLE

par Patrick Giani

Le thème de Jean-Christophe LAFAILLE
La faille de LAFAILLE  Jean-Christophe LAFAILLE

né le 31 mars 1965 à 19h40 à Gap (source Didier Geslain)
Porté disparu depuis le 27 Janvier dans l’ascension du mont Makalu (Népal)

Carte du ciel réalisée avec le logiciel AstroQuick

Un Bac D aurait pu l’aider à devenir kiné ou professeur de gymnastique, mais c’est durant une année de service au Groupe Militaire de Haute Montagne de Chamonix qu’il découvre la compétition d’escalade. Très vite, l’intrépide Bélier dont le Mars est conjoint à Uranus, se passionne pour les hauts sommets et part à la découverte de l’Himalaya. En 1992, il se lance sur la face sud de l’Annapurna avec Pierre Beghin mais l’expérience se révèle terrible et douloureuse : un rappel s’arrache et précipite son compagnon de cordée dans le vide. Jean-Christophe demeure seul et sous le choc à 7100 mètres d’altitude (cf « Prisonnier de l’Annapurna » aux éditions Guérin). Quand on voit son Mercure R en Bélier et en maison VII si dissonant, on comprend pourquoi cela l’a tellement marqué.

La faille de LAFAILLE

La faille de LAFAILLE

2000 est une année de consécration : il décide avec Katia, sa femme, de gravir les 14 sommets de plus de 8000 mètres. Mars est en Bélier, transitant sa conjonction Soleil-Vénus au trigone de Pluton en Sagittaire : il se dépasse grâce à l’amour de sa femme et lui fait partager sa passion de l’extrême. Et le 31 mars 2001, le jour de ses 36 ans, Katia donne naissance à leur fils Tom. Jean-Christophe déclare : « Je suis comblé ! ». Pourtant, quelques semaines avant cette naissance, il ouvre en solitaire une nouvelle voie extrêmement difficile dans les Drus durant neuf jours. Une façon de fuir le quotidien de la maison VI ? Enfin, le 16 mai 2002, il atteint le sommet de l’Annapurna avec son compagnon basque, Alberto Innurategi. « Je concrétise et j’exorcise une ascension qui me tourmentait… Katia est au camp de base, elle partage ces instants avec moi, je me sens libéré ». De quelle libération parle-t-il ? De son angoisse de la mort ? Quelle était sa faille ?
C’est alors le retour des Nœuds Lunaires, avec Pluton pile au Nœud Sud et Saturne et Mars encadrant le Nœud Nord. Ce Nœud Nord en Gémeaux et en VIII, secteur des crises et… de la mort. Ce Nœud Nord, qui transitait sa Vénus au moment de sa dernière escalade, ne lui rappelait-il pas qu’il avait une femme et une vie de famille, qu’il pouvait aussi changer de passion et mettre un frein à cette boulimie de conquêtes, en optant par exemple pour un métier moins dangereux ? D’autant que Uranus, quelques mois plus tôt, avait transité son Saturne en Poissons si dissonant, mettant l’accent sur le possible accident…
Mais il est difficile d’arrêter un Bélier dans sa course : le jour de sa disparition, le Soleil et Mercure combust sont exactement opposés à Saturne R en Lion, lui-même opposé à Neptune. Nul ne pourra retrouver son corps, il fait désormais partie de celle qui l’a toujours fasciné et qui l’a emporté : la montagne.

La faille de LAFAILLE
Le mont Makalu, avec le trajet effectué par l’alpiniste

La faille de LAFAILLE

Article paru en avril 2006 dans la revue « GANYMEDE »
(© 2006 copy; 2006-2015 Patrick Giani – tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation reserves pour tous pays – faire demande par email)

La faille de LAFAILLE

Besoin d'un site internet ? Comme nous, faites confiance à Web MG Records.com
MENTIONS LÉGALES ** ** CONDITIONS DE VENTE
Créations Web MG Records