Nostradamus Poutine et Gengis Khan

Nostradamus Poutine et Gengis Khan

Par Patrick Giani

Quel est le rapport entre Nostradamus Poutine et Gengis Khan ? Je vous invite à lire patiemment l’article qui suit, que j’ai volontairement rédigé tel que je l’ai vécu au fil de mes recherches.
En l’an 1555, un certain Michel de Nostredame, dit Nostradamus, publiait un recueil de Prophéties dans lequel figurait un quatrain qui fera couler beaucoup d’encre car c’est le seul qui contient une date très précise.

Comme beaucoup d’astrologues, à l’approche de cette date fatidique, je me suis penché sur la carte du ciel représentant la configuration correspondant à cette date et j’ai compris immédiatement que celle-ci était exceptionnelle. En effet, L’an mil neuf cens nonante neuf sept mois correspond au 11 août 1999, pendant lequel se formait une éclipse de soleil très particulière. Voici la carte du ciel issue de l’article, La grande croix cosmique de 1999, publié dans Ganymède, le bulletin trimestriel de Jupitair, quelques mois avant cette date.

Nostradamus Poutine et Gengis Khan

On y voit le grand carré formé par les luminaires dans l’axe Lion-Verseau, en aspects dissonants à l’opposition Mars-Saturne, configuration qui laissait présager une période cruciale pour l’humanité. Ce fut le cas, comme je l’avais commenté dans deux autres articles, dont le dernier fut l’occasion de faire le rapprochement avec les deux tempêtes qui ont traversé l’Europe au mois de décembre 1999, et tout particulièrement la France.

Nostradamus Poutine et Gengis Khan

J’avais écrit « Quelques semaines après, les choses se précipitaient: le double tremblement de terre en Turquie, suivi des deux tempêtes meurtrières dans le Nord de l’Europe. Et lorsqu’on superposait le trajet de l’éclipse sur celui des tempêtes de décembre, on comprenait un peu mieux la résonance de cet événement rarissime. » J’en étais donc resté là, pensant que la seconde phrase de la prophétie Du ciel viendra un grand Roy d’effrayeur décrivait ce phénomène météorologique exceptionnel…

Et puis tout récemment, je suis tombé sur une émission littéraire, à la télévision, qui recevait l’auteur d’un livre intitulé « Le mage du Kremlin ». Lorsque celui-ci a pris la parole pour résumer le contenu de son ouvrage, une phrase a retenu mon attention. Giuliano da Empoli a déclaré, en substance « Dès que Poutine a mis un pied dans le Kremlin, en 1999, il a pris immédiatement le pouvoir ». Spontanément, j’ai consulté la page Wikipedia sur Poutine et j’ai constaté que « La nomination de Poutine à la fonction de président du gouvernement a eu lieu  le 9 août 1999. » Soit deux jours avant la formation de la Croix cosmique !
Comme je ne crois pas au hasard – qui n’est pas autre chose que les phénomènes de synchronicité et de coïncidence à l’oeuvre dans la Nature – j’ai repris l’étude du fameux quatrain afin de mieux comprendre pourquoi.

Comme nous sommes en pleine guerre russo-ukrainienne et que celle-ci semble durer, l’image de Poutine devient de plus en plus sombre, et elle pourrait très bien correspondre à ce grand Roy d’effrayeur évoqué dans le quatrain. Loin de moi l’intention de diaboliser le personnage (qui l’est déjà assez dans les médias occidentaux) je cherche simplement à comprendre…
Oui, mais que signifie la troisième phrase Ressusciter le grand Roy d’Angolmois ? Certains chercheurs ont fait la relation avec Angoulmois, la région d’Angoulème, mais il n’y a jamais eu de Grand Roy lié à cette région. C’est alors que j’ai eu l’idée de chercher sur un moteur de recherche le mot Angolmois. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je lus, en première page : « Angolmois est une série de manga écrite et dessinée par Nanahiko Takagi. L’histoire dépeint les combats sur l’île de Tsushima lors de la première invasion mongole, peu avant la bataille de Bun’ei en 1274. »

Se pourrait-il que Nostradamus, qui prenait plaisir à brouiller les pistes dans ses prophéties, ait voulu parler d’un chef mongol ? Immédiatement, le nom de Gengis Khan m’est venu à l’esprit. En lisant sa biographie, j’ai lu ceci: « Les faits d’armes de Gengis Khan sont impressionnants. Il tient à son actif de nombreuses batailles rangées qui se sont soldées par de mémorables victoires, contre le royaume des Xixia à Keyimen (1209), contre les Djurtchet à Fuzhou (1211), à Xinjiang (1212) et à Yizhou (1213), et contre les Khorezmiens dans l’Indus (1221). » Nous étions donc dans la même période de l’histoire. Lorsque j’ai dressé la carte du ciel de ce chef mongol, j’ai compris la relation avec celle de Poutine…

Nostradamus Poutine et Gengis Khan

Nostradamus Poutine et Gengis Khan

Nul besoin de faire dix ans d’astrologie pour repérer aisément les amas de planètes en Balance dans la première carte du ciel (Gengis Khan) et la seconde (Vladimir Poutine). Mais ce que j’ai remarqué surtout, c’est le degré du Soleil de Poutine à 13°56 du signe qui se superpose au degré du Noeud Sud de Gengis Khan à 14°02. Une telle précision est exceptionnelle dans une comparaison de thèmes et montre que les deux personnalités sont liées par le destin. S’agit-il de la même âme, je ne m’avancerais pas sur ce sujet, mais il faut avouer que c’est troublant…

Autre point important, le Noeud Sud (passé karmique) de Poutine se superpose au Pluton natal de Gengis Khan à 20° Lion. Comme le cycle de Pluton est de 248 ans environ, les deux chefs ont Pluton dans le même décan du Lion. Or, le Pluton de Gengis Khan est très dissonant dans son thème, signifiant que le fondateur de l’Empire mongol était très orgueilleux et extrêmement dur envers son entourage (carré Uranus) qui le considérait comme un conquérant impitoyable et sanguinaire (wikipedia).
Alors bien sûr, on peut mettre en doute la date du 14 septembre 1186 (calendrier Julien) que j’ai trouvée sur astrotheme.fr et qui n’est pas vérifiable, mais les correspondances astrologiques entre les deux thèmes sont tout de même étonnantes.
Lorsque nous reprenons le quatrain de Nostradamus, il est question d’un grand Roy d’effrayeur qui vient Ressusciter le grand Roy d’Angolmois. Deux chefs de nation sont donc clairement cités dans le célèbre quatrain. Mais alors, qu’en est-il à présent du destin de Poutine, à cette époque cruciale que travers l’humanité?

L’an prochain, dès le mois de mars, Pluton va transiter la cuspide de sa maison IV, qui représente son foyer mais également la nation dans le thème d’un chef d’état. Jusqu’en 2024, le Grand Justicier va donc remettre en question le pays que dirige Poutine.
Actuellement et jusqu’en décembre 2022, Saturne transite son Noeud Nord en Verseau, lequel est carré à son Jupiter en VII (alliances). Une épreuve qui semble lui couper l’herbe sous les pieds et lui valoir quelques problèmes avec ses collaborateurs.
Uranus s’approche de son Jupiter en Taureau qu’il transite une première fois en mai 2023 puis à la fin de la même année, suite à sa rétrogradation annuelle. Sera-t-il obligé de changer de stratégie, voire de collaborateurs? Uranus étant le spécialiste des imprévus, il est certain que le printemps 2023 risque d’être surprenant, d’autant que Pluton sera entré depuis peu dans le signe du Verseau.
Quant à Jupiter, revenu depuis peu en Poissons, il s’opposera depuis le Bélier à son amas en XII en Balance, signifiant que la chance n’est pas de son côté et que les finances du pays s’amenuisent. Cela est confirmé par sa Révolution solaire, dans laquelle on retrouve Jupiter qui s’oppose à son Soleil (conjoint Vénus) en maison XII, comme dans le natal. Cela ressemble donc à un retour à la case départ, à l’isolement de la XII, dans laquelle le dirigeant soviétique vit depuis tant d’années ses tendances paranoïaques (Soleil-Saturne en carré à Uranus). Pour autant, faut-il craindre un acte suicidaire comme appuyer sur le « bouton rouge »? Je ne pense pas car il est du signe de la Balance et, quand on écoute son discours, il est pétri de bonnes intentions. Seulement voilà, l’adage nous le rappelle « L’enfer est pavé de bonnes intentions » et il commence sans doute à le comprendre…

Venons-en pour finir à la dernière phrase du quatrain, Avant après Mars, régner par bon heur. La plupart des interprètes de ce quatrain la traduisent par « d’une guerre à l’autre » ce qui colle tout à fait avec le déroulé du règne de Poutine. En effet, dès le mois de septembre 1999 Poutine, qui bénéficie du soutien du président Eltsine et de l’état-major, ordonne, après ultimatum, la reprise des hostilités en Tchétchénie, pour y « restaurer l’ordre constitutionnel fédéral » (Wikipedia). Avec cette guerre en Ukraine, le dirigeant russe risque donc de vivre la fin de son règne marqué par Mars, le dieu de la guerre. Mais alors, pourquoi le quatrain de Nostradamus se termine par régner par bon heur?
On remarque qu’il n’est pas écrit bonheur mais bon heur, en deux mots. L’heur, initialement, désigne un présage, qu’il soit bon ou mauvais. Le bon heur, en deux mots, c’est donc le bon augure, le signe favorable. On peut alors se poser la question : le règne de Poutine est-il de bon augure? Si l’on en croit les médias occidentaux à l’heure actuelle, ce n’est pas du tout le cas. Mais si l’on considère que le hasard n’existe pas et que, si Nostradamus a donné une date exacte dans ses Centuries, c’est parce que le destin de l’humanité est scellée à celui du fameux Roy d’effrayeur. Pour quelles raisons?

Sans doute afin que l’humanité puisse dépasser ses peurs à travers celles du dirigeant russe. La paranoïa de Poutine ne ressemble-t-elle pas à celle des populations du globe lors de la récente crise sanitaire, à cette folie vaccinale que les chefs d’état ont imposé aux populations? Et maintenant à la crainte de la menace nucléaire?
De toute évidence, si l’humanité en arrive à cette échéance du destin, c’est pour qu’elle arrive à dépasser ses peurs. Le dirigeant russe parviendra-t-il à dépasser les siennes, l’histoire nous le dira, mais il semblerait que les mois qui viennent aillent dans le sens d’un réveil des consciences encore plus fort qu’actuellement. Dans ce cas, quel jeune homme pétri de bon sens irait servir de chair à canon pour défendre une « patrie » qui ne signifie plus grand chose? Les jeunes sont de moins en moins dupes et ils ne souhaitent, en leur for intérieur, qu’une seule chose : qu’on leur foute la paix ! C’est tout le bonheur que je leur souhaite, et c’est ce que j’ai entrevu dans les derniers chapitres de mon livre « Cap sur 2025 pour un futur lumineux« .
Ce que l’on peut souhaiter, et ce n’est pas impossible, c’est que cette guerre soit la dernière de l’ancien monde. Car la partie de bras de fer à laquelle se livrent Vladimir et Volodymyr tourne au ridicule. Quand on est réellement en conscience, tous ces jeux de pouvoir dans la matière semblent si puérils, stupides et dangereux. Ils disparaîtront tôt ou tard, car la Nouvelle Terre a surtout besoin… d’anges heureux!

Que l’Amour et la Lumière guident tous vos pas


Notre cadeau ! UN livre acheté = UN livret offert ! Cliquez sur ce lien



Nostradamus Poutine et Gengis Khan

Climat astral pour tous les signes, décans par décan : www.lhoroscopegratuit.com

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux:

Besoin d'un site internet ? Comme nous, faites confiance à Web MG Records.com
MENTIONS LÉGALES ** ** CONDITIONS DE VENTE
Créations Web MG Records